Comment et pourquoi proposer en location saisonnière son bien ?

Mettre son bien en location saisonnière

Si vous disposez d’un bien que vous souhaitez louer dans un cadre saisonnier, vous êtes au bon endroit. Que ce soit une maison de famille à laquelle vous vous sentez attaché et que vous voulez conserver, ou bien une résidence secondaire qu’il vous faut entretenir, vous bénéficierez des nombreux avantages liés à la location saisonnière.

Mettre son bien en location saisonnière : une réglementation et une gestion
Comment et pourquoi mettre son bien en location saisonnière ?

 

Tout d’abord, il convient de définir ce que louer en saisonnier signifie concrètement. Si vous débutez dans ce type d’activité, il vous faut savoir ce que ce que cela entraîne en investissement et en temps. Car en effet, la réussite de votre projet dépend en premier lieu de votre engagement. De nombreux propriétaires conçoivent l’intérêt de cette activité lorsqu’ils souhaitent tirer parti de leur bien, et vous en faites peut-être partie. De ce fait, la location d’un gîte de vacances s’impose tout naturellement. Il faut dire qu’il est relativement simple d’entreprendre en ce domaine, qui dispose d’un certain nombre d’avantages. Cependant, il ne faut pas perdre de vue, si vous vous lancez dans un projet de location de vacances, que certaines étapes doivent être respectées. Vous trouverez ici des conseils.

1. Comment mettre un logement en location saisonnière ?

La location saisonnière et sa réglementation générale

Tout d’abord, voici ce qu’il faut savoir en ce qui concerne la location meublée de courte durée :

La location saisonnière dépend de la réglementation du meublé de tourisme. Pour une location unique, il n’est pas possible d’excéder une durée de 3 mois (soit 90 jours consécutifs), excepté dans certaines régions touristiques ainsi que dans les villes de plus de 200 000 habitants. Effectivement, le locataire ne doit pas y élire domicile comme s’il s’agissait d’une location d’habitation classique., comme le dispose l’article D324-1 du Code du Tourisme : “Les meublés de tourisme sont des villas, appartements, ou studios meublés, à l’usage exclusif du locataire, offerts à la location à une clientèle de passage ou qui effectue un séjour caractérisé par une location à la journée, à la semaine ou au mois, et qui n’y élit pas domicile.”

Il peut s’agir de votre résidence principale, louée pendant vos propres congés. Ou bien un autre bien immobilier d’habitation, généralement une résidence secondaire, qu’il est possible de rentabiliser durant les périodes où vous n’y résidez pas.

L’autorisation préalable n’est pas forcément obligatoire pour votre habitation

Contrairement à ce que l’on peut penser, une autorisation de disposition à la location saisonnière n’est pas forcément obligatoire. Encore une fois, cette formalité dépend de certains critères.

Notamment, s’il est question de votre résidence principale que vous mettez en location pour une durée de 120 jours maximum, aucune autorisation n’est en principe exigée. Toutefois, au-delà de 120 jours de location par an, soit environ 4 mois, une autorisation de changement d’usage s’avère généralement obligatoire.

Dans le cadre d’une résidence secondaire, en revanche, la situation de la location touristique est différente. Une déclaration préalable est obligatoire, il convient donc d’en faire la demande en Mairie. A l’enregistrement, vous devrez donc fournir les pièces nécessaires. Certaines villes ont des règles plus contraignantes encore. C’est particulièrement le cas de la ville de Paris, auprès de laquelle le propriétaire d’une résidence secondaire doit effectuer une demande d’autorisation de changement d’usage pour une durée définie. Si un changement d’usage est opéré, la destination change, le logement d’habitation devient un local commercial. C’est pourquoi les villes de plus de 200 000 habitants accordent cette autorisation sous condition de compensation. C’est-à-dire que vous devez transformez un local commercial en logement, ou bien acheter un titre de compensation dans ce même but.

La sous-location n’est pas interdite, il faut cependant que le locataire demande la permission au propriétaire, lequel donne obligatoirement son accord par écrit.

La Location saisonnière en elle-même : une prestation complète et touristique

Fixer le tarif de la location saisonnière

Le prix doit être déterminé justement. fixé selon l’offre et la demande. En général, une location d’une semaine est aux alentours de 1000 €, pour X vacanciers. Mais cela dépend dans tous les cas des critères, c’est-à-dire des équipements fournis, aménagements dont dispose le bien (piscine, jardin…), ainsi que les prestations possibles. De même, une année de location d’un bien génère aux alentours de 10 000 € en moyenne. Cette somme ne s’applique bien entendu pas à tous les biens, et dépend également du nombre de jours ou de semaines de location.

Le prix devrait idéalement être un juste prix, éventuellement variable selon la semaine dans la saison, et bien sûr adapté à votre prestation. Un tarif trop faible relativement aux autres locations ne vous permettra pas de bénéficier pleinement de votre investissement dans cette activité. De la même façon qu’un tarif trop cher ne correspondra pas à la prestation ni ne récompensera vos efforts. N’hésitez donc pas à comparer avec les autres offres du marché pour ajuster votre tarif. Il ne faut pas oublier les charges éventuelles.

Pour les propriétaires qui partent durant la saison de mise à disposition des lieux loués, un représentant est peut-être la solution. La gestion locative présente l’intérêt de ne pas avoir, pour le propriétaire, à être présent au moment de la remise des clés et de l’état des lieux.

Faire classer son bien en Meublé de Tourisme

En tant que Meublé de Tourisme, votre hébergement peut bénéficier d’un classement. Il faudra alors que vous en fassiez la demande auprès d’un organisme accrédité par le Cofrac. Vous recevrez de 1 à 5 étoiles selon le niveau de qualité . Faire classer son hébergement est une opportunité certaine. Un bon classement est un gage de qualité et légitime un tarif plus élevé. C’est une garantie pour le client de bénéficier d’un niveau de prestation et d’un confort élevé. Un avantage fiscal s’applique en ce sens aux locations de meublés de tourisme classées. Il consiste notamment en un abattement fiscal à hauteur de 71% sur les revenus, ainsi qu’une exonération des taxes foncière et d’habitation. Si vous le souhaitez, vous trouverez ici des informations sur la fiscalité concernant les meublés classés.

Il faudra bien entendu prendre en considération certaines formalités. Vous devrez entreprendre des démarches en informant la mairie de votre commune, notamment afin de recevoir l’autorisation. Par ailleurs  il convient de connaître le montant de la taxe de séjour, dont doivent s’acquitter obligatoirement les locataires des lieux, pouvant varier selon la commune.

 

Pour les locations de vacances et le tourisme, publiez votre annonce gratuitement sur la plateforme Voyage de France

Location saisonnière devenir propriétaire

L’annonce de location de vacances, une étape importante

Pour prendre une métaphore, une annonce de location est un peu la vitrine de votre bien. Dès le premier instant, le vacancier doit être attiré par l’annonce que vous avez publiée. Le titre, les photos doivent correspondre au lieu proposé et lui donner envie de s’y rendre. Veillez surtout à prendre des vues qui permettent au locataire de se faire une idée des lieux. La luminosité et l’exposition de la photographie sont essentielles, car elles mettent en valeur les pièces à vivre.

Assurez-vous surtout de bien spécifier vos conditions de location, modalités de remboursement, etc.

Le contrat de location saisonnière est obligatoire

Un contrat de location écrit, c’est-à-dire un bail, doit être signé par les deux parties. Il doit être conforme aux dispositions de l’article L324-2 du Code de Tourisme : “Toute offre ou contrat de location saisonnière doit revêtir la forme écrite et contenir l’indication du prix demandé ainsi qu’un état descriptif des lieux.” La durée ainsi que les dates de séjour doivent être précisées, tout comme les noms du propriétaire et du locataire.

Doivent de surcroît figurer :

  • l’adresse du lieu
  • la surface d’habitation
  • la catégorie de classement, pour un logement classé
  • les caractéristiques principales, notamment l’inventaire du mobilier, les équipements
  • les modalités de paiement et les conditions de restitution du dépôt de garantie

Notez que l’état des lieux doit être réalisé en la présence des deux parties.

Tel que pour la location classique, dès lors que le bail prend effet, la propriété est exclusivement à l’usage du locataire. Le propriétaire ne peut en aucun cas y accéder sans y avoir été convié par le locataire.

La qualité du service en location touristique

S’assurer de répondre aux demandes de la clientèle de passage est un point-clé pour réussir.

Il vous revient de déterminer les conditions de location du lieu. Ainsi, vous précisez les périodes de disponibilité du bien, les horaires d’arrivée et de départ, ainsi que la politique d’annulation que vous souhaitez mettre en œuvre. Tous ces critères sont importants, les informations claires et précises sont généralement appréciées des vacanciers.

L’exigence des vacanciers a évolué avec le temps, elle est désormais assez forte en matière d’équipements. Le linge de maison est régulièrement un point qui pose problème. De ce fait, il est généralement pertinent de fournir les draps et tout ce qui participe au confort de la location. Effectivement, plutôt que de les amener avec eux, beaucoup de gens préfèrent arriver dans un lieu dont ils disposent immédiatement. Aussi, une connexion Wi-Fi fait désormais partie des équipements communément demandés. Pour éviter les malentendus, nous vous conseillons dans tous les cas de préciser les éléments que vous fournissez, ainsi que les prestations supplémentaires éventuelles.

N’oubliez pas de mettre en avant les atouts dont dispose votre maison ou votre appartement. Vous pouvez être noté par les personnes que vous accueillez pour l’ensemble de la prestation, ce qui représente une opportunité : une bonne note (entre 4 et 5 étoiles) justifie le prix que vous proposez.

Avec le temps, un hôte apporte forcément des améliorations à son service. L’équipement de sa maison est aussi plus adapté, puisqu’avec l’habitude de recevoir des touristes, les requêtes et avis que ceux-ci émettent favorise la qualité de son offre.

2. Pourquoi proposer votre bien en location saisonnière : Les principales raisons

Avant de louer votre maison ou votre appartement, la première chose à faire est de prendre le temps de la réflexion. Les raisons pour lesquelles il est judicieux de se lancer dans l’aventure méritent qu’on s’y attarde.

Rentabiliser un bien immobilier grâce à la location saisonnière

Pour générer un revenu complémentaire, voire pour en faire une activité à part entière, louer votre maison ou votre appartement présente des avantages. La location d’un bien est avant toute chose une activité économique. En proposant votre logement à vos locataires. Cela peut vous permettre d’entretenir votre bien, de l’agrémenter de divers aménagements auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé et dont vous pourrez ainsi amortir les coûts. D’ailleurs, il apparaît que c’est l’une des motivations principales des propriétaires.

Assurer la sécurité et l’entretien de votre gîte ou location saisonnière

La sécurité de votre bien n’est pas assurée pendant que vous partez en vacances, ou si s’il s’agit d’une résidence secondaire que vous n’habitez pas. Le fait d’accueillir des vacanciers régulièrement pendant vos propres congés dissuadera largement les cambriolages, par leur simple présence. L’entretien des espaces verts, le ménage, la qualité de vie générale du lieu sont aussi améliorés.

Le sentiment de faire découvrir et de partager votre caractère

location saisonnière de vacances et meublé de tourisme

 

Vous l’aurez compris, une activité de locations saisonnières est toujours un investissement conséquent. Un investissement en temps, tout d’abord, car les horaires doivent être respectés, le ménage et l’entretien réalisés en bonne et due forme. L’arrivée des vacanciers est toujours un moment crucial, et il arrive que l’hôte puisse l’appréhender quelque peu. Tout doit être prêt, les services annoncés doivent être au rendez-vous. On ne peut pas non plus savoir si un désagrément adviendra au cours du séjour, ni si la relation avec les locataires sera agréable. Il s’agit donc d’être au petit soin avec le lieu que vous mettez à disposition des vacanciers, qui reste avant tout le vôtre.

Votre location est un peu l’expression de votre caractère, de votre authenticité. Que ce soit en chambre d’hôtes ou en gîte meublé de tourisme, si vous éprouviez l’envie d’avoir une nouvelle activité, vous serez certainement comblé. Il est intéressant de se rendre compte à quel point cela peut devenir une expérience enrichissante en discutant avec d’autres propriétaires.

 

Une occupation agréable et une ambiance de vacances

Le temps que vous consacrerez sera pour vous l’occasion de vous investir et d’avoir une occupation. Notamment, nombre de propriétaires retraités assurent ainsi que leur activité leur permet de garder un esprit actif, et que la joie de l’accueil et du service rendu leur procure une satisfaction. D’autant qu’en règle générale les touristes séjourneront chez vous pour prendre du bon temps. L’état d’esprit des vacances est la plupart du temps propice à ce que se mette en place une ambiance plaisante et conviviale.

Nous tenons donc à vous rassurer : l’essentiel des personnes à qui vous aurez affaire étant de bonne composition, peu de déconvenues sont à craindre, et il convient de noter que d’en l’ensemble, votre activité vous permettra de passer des moments agréables.

Nous vous souhaitons enfin de réussir dans votre projet de location de vacances !

 

Voyage de France

 

 

Espace Propriétaires

Recherche

février 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29

mars 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
0 Adultes
0 Enfants
Animaux
Taille
Prix
Équipements
Aménagements

Comparer les annonces

Comparer